Consécration Doctrine

Chrétiens, lisons nos Bibles

Faisons très attention aux enseignements que l’on écoute, car le dehors est mauvais et la nuit avancée.

Soyons comme les chrétiens de Berée qui examinent la parole pour vérifier si ce qu’on leur prêche est conforme à la vérité. Il y a aujourd’hui beaucoup de faux bergers qui se sont introduits dans l’Eglise pour égarer les brebis. Ils sont particulièrement très éloquents et très persuasifs et accomplissent même des miracles.

Voici quelques indicateurs qui peuvent commencer à t’alerter.

Quand un prédicateur n’aborde que rarement dans ses messages la repentance, le pardon des péchés, l’amour, la foi en Christ, la vie éternelle, l’enfer, la nouvelle naissance, l’oeuvre de la croix, la sanctification, la prière… Il faut commencer à t’interroger sérieusement.

Quand un prédicateur parle beaucoup plus de croire en soi, de brisement de malédictions, d’accomplir sa destinée, de développer son potentiel, de chasser l’esprit de pauvreté, de percée financière,

Quand il te parle plus de toi, toi, toi et moins de Christ, Christ, Christ, alors sois en alerte il est possible que tu t’abreuves à une mauvaise source.

Autre chose, si tu n’es devant ta bible pour la lire et la méditer personnellement chaque jour et que tu remplaces cet exercice de piété par l’écoute d’enseignements, tu es probablement déjà séduit.

2 Timothée 4.3/version Martin
Car le temps viendra auquel ils ne souffriront point la saine doctrine, mais aimant qu’on leur chatouille les oreilles, [par des discours agréables] ils chercheront des Docteurs qui répondent à leurs désirs.

Voir aussi