En réponse à un débat sur le célibat

Ce féminisme ambiant, qui a déjà perforé la société, veut maintenant s’installer dans l’église (femmes pasteurs, etc.) au travers de l’exacerbation du célibat.

L’un des arguments présentés, tiré d’une mauvaise interprétation des recommandations de Paul, est que la femme mariée s’occuperait « plus » de son mari, moins que celle qui est célibataire qui s’occuperait plus de Dieu. Dans ce cas, il faudra se poser la question pour l’homme marié. Est-il aussi moins proche de Dieu, sert-il moins Dieu, vu que Dieu attend de lui qu’il prenne soin de sa femme. On est tous d’accord pour qu’une femme vive son célibat dans la pureté. De même, elle ne doit pas être pressée de se marier. Mais de lui faire croire qu’elle servirait mieux le Seigneur, sans se marier, c’est absolument anti-scripturaire. Paul est suffisamment clair dans ces versets qu’il recommande que ceux qui sont mariés soient comme ne l’étant pas. C-à-d qu’on peut avoir la même dévotion à Dieu étant marié, comme quand on était célibataire (v.25-40). étrange, non? A croire que Paul approuverait que les hommes mariés se désintéressent de leurs épouses… (Bienvenue les adultères).

Pourtant, ce n’est pas le principe du mariage, ni son prétendu « refroidissement » du service à Dieu, qui son mis en cause, mais « les temps mauvais ». En d’autres termes, Paul demande de se consacrer au Seigneur, et si cela nécessite de ne pas se pas se marier, alors tant mieux, vu l’état moral catastrophique de Corinthe dans ce cas-ci. Mais pas certainement de préférer le célibat au mariage pour espérer être plus proche de Dieu. Le célibat qui serait meilleur pour une femme est un DON, pas un choix personnel. Il est illusoire de croire si on est célibataire, alors on sert mieux le Seigneur, nonobstant les péchés éventuels.

La consécration d’ailleurs est en termes de temps à passer dans les activités pour le Seigneur, mais pas en termes de profondeur d’intimité.

Arrêtons donc de stigmatiser ce que Dieu Lui-même a constaté, désiré, consacré et institué: le mariage. La raison d’être numéro un de la création de la femme, c’est d’être l’AIDE de l’homme (ç-à-d, d’être mariée). La femme trouve sa plénitude en ce qu’elle est la gloire de l’homme, tout comme l’homme l’est de Christ et Christ, de Dieu. La théorie « femme célibataire à vie » est une exception, pas l’aspiration première de Dieu pour une femme. Voilà le vrai sens de ce chapitre de Corinthiens (le 6ème) : exalter la femme pour ce qu’elle est : L’AIDE et la COURONNE de l’homme! Quel honneur et privilège Dieu nous fait de nous marier. D’ailleurs, c’est un bonheur (Proverbes) et pas une prison comme toutes ces doctrines sur le célibat-prétendument-meilleur-que-le-mariage tendent à nous le faire croire.

Par ailleurs, si toutes les femmes commençaient à s’imaginer le célibat comme la meilleure option pour servir Dieu, je me demande comment la reproduction ordonnée par Dieu dans Genèse va se mettre en place, sachant que l’acte sexuel est encadré dans le mariage. C’est même apporter une crédibilité à l’homosexualité.

C’est toute la doctrine du mariage qu’il faut restaurer. Il faut bien comprendre à quoi cela sert. Non pas à assouvir des penchants sexuels ou à créer une ascèse psychologique, encore moins servir d’ascenseur social. Mais à bien plus, un mystère, dira Paul. Le mariage est tellement si important et si beau que même ton Seigneur va se marier et qu’Il passe son temps à prier pour elle. T’as entendu parler des noces de l’Agneau?

Posted by Sergeobee

Sergeobee est enfant de Dieu, né de nouveau. En termes de service, il est le principal responsable du ministère Only Love in Christ qui gère les activités Chrétien&Mariage, More Great Quotes, du magazine inHisgrace! et des émissions radios La Bible se livre, ChristLovers et TV, Chrétien&Mariage.