Là-haut

Dans ma jeunesse, au cours d’un culte, alors que nous étions embarqués dans un esprit d’euphorie au sujet de ce que nous ferions et aurons dans cette vie, un ancien, sage, de l’assemblée prononça ces mots qui nous parurent comme rabat-joie: « Tout ce que nous faisons, cela doit être pour le Ciel ». Le visage penaud, nous comprîmes que Dieu nous rappelait que nos projets, bien qu’importants ne devaient pas être nos priorités, mais Son Royaume.

Face à la pression de la vie ou alors extasiés par les succès que nous rencontrons, il est assez facile de se laisser aller, de dériver le sens de notre salut en Christ vers les aspirations terrestres. Et ce n’est pas le diable qui nous en empêchera. S’il ne peut pas nous avoir par les soucis de la vie, il essaiera par les plaisirs de ce monde. Certains succès que nous expérimentons sont parfois loin de la volonté de Dieu; croyez-moi. Relisons bien la parabole du semeur et les raisons qui emmènent un homme à ne pas rester ferme dans la foi (Marc 4.1-20).

D’autres reçoivent la semence «parmi les ronces»: ce sont ceux qui écoutent la Parole, mais en qui elle ne porte pas de fruit parce qu’elle est étouffée par les soucis de ce monde, l’attrait trompeur des richesses et toutes sortes d’autres passions qui pénètrent en eux.

Marc 4.1-20

Y a t-il donc péché à planifier sa vie, à avoir ses projets? Bien-sûr que non! Il s’agit d’entrevoir Ses projets dans nos vies (Jer 29.11) pour qu’ils deviennent nos projets. Chacune de nos activités et aspirations doivent être le reflet de ce que le Seigneur veut que nous fassions. Pas selon une approche ascétique, mais en vue de Lui laisser l’opportunité de nous façonner à Son image au travers des circonstances, joies et épreuves. L’objectif final étant de nous faire paraître sans tâche au jour de Sa venue.

Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.

Matthieu 6.19

Je nous propose de revoir nos motivations.

Pourquoi vivons-nous? Quel est le but de nos actions, de notre service à Dieu? Pourquoi épouser un tel et pas un autre? Quelle logique dirige nos décisions? Tout ce que nous faisons passera par le feu et ce qui subsistera sera notre âme, la vraie valeur devant Dieu. Parfois, je me demande si nous ne nous contentons pas seulement de ces plaisirs terrestres… Comme si se préparer pour Son retour est une option. La tendance actuelle est de nous faire croire que le salut de Christ, Sa mort sur la Croix et Sa résurrection ont pour but de nous rendre « heureux ».

Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes.

1 Cor 15.12

En d’autres termes, si notre foi Chrétienne se définit par une jouissance de la vie, une réalisation de soi comme le promeuvent plusieurs faux-évangiles issus des enseignements sur le développement personnel, eux-mêmes hérités des religions orientales, c’est que nous n’avons rien compris au sujet de la portée spirituelle de ce sang divin qui a coulé sur le sol rocailleux de Golgotha. Votre vie a coûté la mort de Christ! Levez donc vos yeux vers le Ciel et que tout se fasse pour le Ciel. Voilà ce qu’avait compris un autre ancien et qui l’écrivit à ses frères « étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l’Asie et la Bithynie ».

Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage, sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache,  20 prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, qui par lui croyez en Dieu, lequel l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu.

1 Pierre 1.17-21