Consécration Doctrine

La simplicité

L’homme sage, l’Ecclésiaste, a beaucoup réfléchi sur la valeur de la vie, du temps et bien d’autres choses et  il énonce une vérité à laquelle nous ferions bien de prêter attention :

Voici la seule chose que j’ai comprise : Dieu a fait les êtres humains simples et droits, mais ceux–ci ont tout compliqué. Ecclésiaste 7:29

Nous sommes très éloignés de la nature de l’homme que Dieu a créé au commencement et nous oublions trop vite que le péché a déformé l’esprit, la mentalité et la façon de penser des êtres humains. L’apôtre Paul rappelle avec justesse l’origine de cet état d’esprit :

Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. 2 Corinthiens 11:3

Il y a une séduction qui consiste à tordre le sens de ce que Dieu a dit, qui entraîne dans des raisonnements contraires à la parole simple du Seigneur. Il est facile de se détourner de « la simplicité à l’égard de Christ », de sa pensée, de sa parole, de ses instructions, de sa doctrine, de sa manière de vivre, de sa nature.  […]

Les évangiles  font découvrir et admirer Jésus, notre Seigneur, dans son attitude envers ceux qui s’approchent de lui. Il est touchant de simplicité, de douceur et d’humilité, se mettant à la porté de chacun : des petits enfants qu’il prend sur ses genoux et dans ses bras afin de les bénir, des lépreux qu’il touche sans répugnance, des aveugles, des sourds et des muets, à qui il manifeste sa bonté, des malades et infirmes de toutes sortes qu’il accueille avec une tendre compassion, il les touche ou il leur permet de le toucher pour être guéris, des hommes et des femmes possédés et tourmentés par des mauvais esprits qu’il laisse s’approcher de lui et qu’il  délivre, enfin des pécheurs et des pécheresses, des gens de mauvaise vie, mangeurs, buveurs et impurs,  méprisés par les sectaires religieux pharisiens, saducéens, docteurs de la loi, mais reçus par Jésus qui leur pardonne avec une grande miséricorde et  transforme leur vie, comme pour Zachée ou Marie de Magdala.

Jésus n’instaure pas un rituel compliqué pour être approché de ceux qui viennent vers lui. Il les appelle, il les attire, il les fait asseoir pour leur donner à manger, il leur parle et les encourage, il s’assied sur un monticule ou dans une barque et il les enseigne, les instruit des lois du royaume de Dieu, par des paroles qu’ils comprennent car le discours est à leur portée. Le Seigneur est venu comme un simple homme au milieu des hommes.

Quoi de plus simple qu’une parabole pour mieux comprendre les choses du royaume des cieux ? Quoi de plus instructif qu’une image prise sur le vif pour créer et fortifier la foi : regardez les oiseaux du ciel … voyez les fleurs dans les champs … Ecoutons encore la parabole de la semence qui tombe sur quatre sortes de sols. Nous en comprenons immédiatement et facilement la signification. La Parole de Dieu ne peut porter son fruit que si elle rencontre un terrain favorable, un cœur ouvert, accueillant, prêt à suivre. La semence de Dieu entrant dans un cœur bien disposé prend place  dans la pensée afin de germer dans l’esprit, puis croitre à l’intérieur du cœur pour transformer la mentalité, la façon de penser, changer les habitudes, créer une forme nouvelle de vie.

C’est tellement simple le miracle de la nouvelle naissance qu’un docteur d’Israël ne pouvait le concevoir ! Le Seigneur reprochait aux juifs de sonder les Ecritures pour avoir la vie éternelle et de ne pas venir à Lui qui était la vie. Nous observons en effet que les docteurs de la loi avaient  compliqué et rendus difficiles les enseignements de Dieu en y ajoutant leurs règles et leurs traditions.

Malheur à vous, docteurs de la loi parce que vous avez enlevé la clef de la connaissance ; vous n’êtes pas entrés vous–mêmes, et vous avez empêché d’entrer ceux qui le voulaient. Luc 11:52

Le Seigneur parlait et agissait très simplement. Pas de mise en scène compliquée, mais un geste, une parole, un ordre à recevoir et à appliquer. L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue avec sa salive, il l’a appliquée sur mes yeux et il m’a dit : Va te laver au réservoir de Siloé. J’y suis allé, je me suis lavé et mes yeux se sont ouvert, je vois ! Voilà ! C’est époustouflant de simplicité, mais aussi de puissance divine. Je vous le dis, lisez ces récits et remplissez-en votre esprit. Retenez cette parole qui défie toute les spéculations et raisonnements des hommes : « Si tu crois tout est possible ! »

En quelque lieu qu’il arrivât, dans les villages, dans les villes ou dans les campagnes, on mettait les malades sur les places publiques, et on le priait de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchaient étaient guéris. Marc 6:56

C’est simple, non ? Les théoriciens et théologiens de toutes sortes on rendu la foi tellement compliquée ! Déjà l’apôtre Paul mettait  en garde les premiers disciples contre certains enseignements :

Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. 2 Corinthiens 11:3

Source : https://www.pasteurweb.org/Etudes/Meditation/LaSimplicite.htm

Voir aussi