Télécharger inHisgrace! | Chrétien et Mariage Facebook | YouTube | Twitter
Audio   Thèmes   Evangile   Blog

Quelle est la puissance de ton témoignage? 3


Dans 1 Jean, au chapitre 5, au verset 6 : « C'est Lui, Jésus-Christ qui est venu avec de l'eau et du sang. Pas avec de l'eau seulement(on pourrait ajouter : pas avec du sang seulement), mais avec de l'eau et du sang ». L'eau, je crois que c'est la parole de notre témoignage. « Mais c'est l'Esprit qui rend témoignage parce que l'Esprit est la vérité. Il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, la Parole et le Saint-Esprit. Ces trois là sont un. Il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre ». Tout à l'heure, nous allons parler de la parole de notre témoignage, mais déjà nous devons savoir que sur la terre il y en a trois qui rendent témoignage de la part de Dieu, c'est l'Esprit d'abord, l'eau et le sang. Et ces trois sont d'accord. L'Esprit de Dieu rend témoignage de la part du Seigneur de l'oeuvre qu'Il a accomplie, de ce que nous sommes en Jésus et de ce qu'Il veut faire. L'eau de la Parole et de l'Esprit aussi rendent témoignage à notre coeur que nous sommes enfants de Dieu et déversent dans nos coeurs l'amour du Seigneur parce que l'eau c'est aussi l'amour du Seigneur dans nos coeurs. Le sang vient là comme un témoignage de l'oeuvre accomplie par Jésus-Christ et de l'oeuvre qu'Il fait dans nos coeurs pour effacer nos péchés. Ces trois-là sont d'accord. Le Seigneur veut d'abord que l'oeuvre du sang se fasse pleinement pour effacer tous les péchés, pour nous donner un plein pardon.

Ensuite, nous passons à la deuxième étape, à la sanctification qui est donnée par la parole de notre témoignage. Il faut savoir ce que « témoignage » veut dire. Quand on vous demande d'être un témoin, on vous demande de raconter ce qui s'est passé et autant que possible, de le raconter dans la vérité, sinon, vous êtes un faux témoin. Dieu a horreur des faux témoins ; les faux témoins sont une abomination pour Lui. Un chrétien qui se dit chrétien et qui ne vit pas comme un chrétien est un faux témoin. Il ne rend pas témoignage de la vérité. Quand nous disons que nous sommes chrétiens, nous devons rendre témoignage aux autres que nous le sommes vraiment. Sinon nous sommes des faux témoins et nous sommes une abomination aux yeux du Seigneur. Les faux témoins, Dieu n'en n'a que faire. Il les appelle à la repentance. Je peux être un vrai témoin de Dieu sans être encore arrivé à la perfection. Je peux être un vrai témoin de Dieu si je marche par l'Esprit et non par la chair. Si j'ai consacré ma vie entièrement au Seigneur, si j'ai prié pour recevoir son pardon et sa sanctification, je suis un témoin du Seigneur sans être encore parvenu à la perfection. Parce que je suis humble et je marche humblement avec le Seigneur, je reconnais mes torts devant Dieu et devant les hommes. Je laisse le sang de Jésus agir sur moi, et je laisse l'Esprit-Saint me sanctifier en permanence, tous les jours. C'est important que nous soyons de bons et vrais témoins sinon la parole de notre témoignage n'a aucune puissance devant le diable, aucune. Même si le sang de Jésus a été efficace pour effacer mes péchés, si je ne veux pas vraiment rentrer dans cette sanctification complète, la parole de mon témoignage fera rire tout le monde, le diable le premier, les hommes aussi, malheureusement.

Dans Jean, au chapitre 1 et au verset 34, Jean-Baptiste dit : « J'ai vu et j'ai rendu témoignage qu'Il est le Fils de Dieu ». Voilà la première parole de notre témoignage. Si nous voulons avoir la victoire sur Satan, nous devons avoir vu Jésus et rendre témoignage qu'Il est le Fils de Dieu. C'est le premier témoignage que Jésus nous demande de rendre: J'ai vu la vérité, je sais que Jésus-Christ est le Fils de Dieu et j'en rends témoignage par ma bouche comme Jean-Baptiste le fait. J'ai vu et j'ai rendu témoignage qu'Il est le Fils de Dieu. Jean-Baptiste était prophète. Ce n'était pas un bandit de grand chemin, mais il dit : « Je ne suis pas digne, en me baissant, de dénouer la courroie de ses sandales ». Il savait qui était Jésus et qui il était, lui. Quand nous avons cette attitude d'humilité en disant : « Seigneur, je T'ai vu dans mon esprit. Cela veut dire que Tu m'as montré qui j'étais, moi aussi. Tu m'as montré de quel trou Tu m'as sorti. Si je peux dire : Maintenant j'ai vu et je sais que Tu es le Fils de Dieu, c'est parce que je connais la puissance de ton sang et la puissance de ce que Tu as fait pour moi. Je le confesse de tout mon coeur. Je rends témoignage ».

Dans Jean, au chapitre 3 et au verset 11 : « Jésus dit : En vérité, en vérité Je te le dis, nous disons ce que nous savons , (Voilà les vrais témoins.) et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu ».Au verset 32, il dit : « Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous, Il rend témoignage de ce qu'Il a vu et entendu ». Si nous devons être un vrai témoin chrétien, nous devons dire la vérité. Et avant de dire la vérité, nous devons avoir vu quelque chose. On ne peut pas dire quelque chose qu'on n'a ni vu, ni entendu. On ne peut pas être un témoin. Tu ne peux témoigner que si tu as vraiment vu et entendu Jésus et sa Parole, dans ton coeur. Si tu es passé par une vraie nouvelle naissance, tu as vraiment vu et entendu Jésus. Tu L'as vu et entendu, peut-être pas et sûrement pas encore, dans toute sa gloire et tel qu'Il est, mais tu L'as vu et tu L'as entendu. Quand tu as vu Jésus et que tu as entendu sa Parole, tu commences à être un vrai témoin. Tu as entendu dans ton coeur sa Parole ; pas dans une oreille, en passant, et en sortant par l'autre, mais réellement dans ton coeur.

Quand on parle de la parole de notre témoignage, il ne s'agit pas simplement de voir Jésus, de L'entendre et puis d'en parler. Il faut faire ce qu'il est dit dans Jean, au chapitre 10, et au verset 25 : « Jésus leur répondit : Je vous l'ai dit et vous ne croyez pas. Les oeuvres que je fais au nom de mon Père rendent témoignage de moi ». Les oeuvres que je fais, pas seulement les paroles que je prononce, mais les oeuvres que je fais. Si tu es un vrai témoin de Jésus, les oeuvres que tu vas faire vont rendre témoignage de toi, de ce que tu es vraiment un enfant de Dieu. Tu vas rendre témoignage par ta bouche, tu vas rendre témoignage par tes oeuvres. Sinon tu es un faux témoin ; parce qu'elles sont faites en Christ comme celles de Jésus. Et des oeuvres faites en Christ sont des oeuvres de foi et d'obéissance.

Dans Hébreux, au chapitre 2 et au verset 4 : « Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges et divers miracles, par les dons de l'Esprit distribués selon sa volonté ». Il parle de ceux qui ont annoncé l'Evangile. Dieu leur rendait témoignage en confirmant ce qu'ils disaient par des oeuvres de puissance : des signes, des prodiges et divers miracles. Cela veut dire que dans la vie de ces témoins-là, qui annonçaient la Parole du Seigneur, il y avait une telle présence de la vérité et de l'Esprit du Seigneur que Dieu confirmait leur témoignage par des signes, des miracles et des prodiges. Dieu nous demande aussi la même chose. Dans Hébreux, au chapitre 11 et au verset 5 : « Hénoch fut enlevé par la foi pour qu'il ne vit point la mort et il ne parut plus parce que Dieu l'avait enlevé ; car avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu ». Il en sera de même pour ceux qui vont être enlevés. Avant notre enlèvement, nous devons avoir reçu de Dieu le témoignage que nous Lui sommes agréables. Jésus a dit : « Je suis agréable à mon Père, parce que Je fais toujours ce qu'Il Me demande ».

Si j'ai cette attitude du coeur, dès que Jésus me montre quelque chose, je dis : « Seigneur Jésus, cela me coûte, d'accord, mais j'y vais, Seigneur, je le fais. Je suis d'accord, Seigneur ». Là, tu es agréable à Dieu et tu vas recevoir le témoignage que tu Lui es agréable. Dieu va te donner ce témoignage, Il va te parler d'une manière ou d'une autre pour te dire : « Tu M'es agréable ».

Au verset 2, juste avant : « Pour l'avoir possédée (la foi), les anciens qui nous ont précédés ont obtenu un témoignage favorable de Dieu ». Ce n'étaient pas simplement des gens qui se contentaient de donner des paroles de témoignage, c'est que leur vie était une vie vécue dans la foi. Ils entendaient une Parole du Seigneur, ils la recevaient dans le coeur, ils la mettaient en pratique, comme Abraham, quand Dieu lui dit : « Va, prends ton fils, celui que tu aimes et va Me l'offrir en sacrifice ». Il y va sans rien dire. Cela devait être difficile dans son coeur, mais il était sûr que même s'il tuait son fils, il le retrouverait par la résurrection. Parce que Dieu lui avait dit : « De ce fils-là, sortiront des peuples nombreux ». Il était dans la foi mais c'était dur. Si tu vis une vie dans la foi en ce que Jésus te dit, tu vas recevoir le témoignage de Dieu que tu Lui es agréable et le témoignage que tu vas donner aura de la puissance devant Satan.

Dans le merveilleux chapitre de Romains 8 où il parle de la victoire en Jésus sur la chair, au verset premier, il est dit : « Il n'y a aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus, qui marchent non selon la chair, mais selon l'Esprit. En effet, la loi de l'Esprit de vie en Jésus-Christ m'a libéré de la loi du péché et de la mort, chose impossible à la loi parce que la chair la rendait sans force .( La chair rend la loi de Dieu sans force.)  Dieu a condamné le péché dans la chair en envoyant son propre Fils à cause du péché dans une chair semblable à celle du péché, pour que la jutice de la loi soit accomplie en nous, qui marchons non selon la chair, mais selon l'Esprit ». Vous voyez l'importance de marcher selon l'Esprit, bien-aimés ? Tu peux marcher par l'Esprit dès le premier jour de ta conversion. Je le répète : si tu ne marches pas aujourd'hui par l'Esprit de Dieu, tu dois le faire sans tarder. Si tu te rends compte que tu ne marches pas par l'Esprit à la fin de cette réunion, tu ne dois pas dire : « Amen, cela m'a fait du bien, ce bon message. Merci ». Ou alors : « Ce n'était pas très bon, mais moi je suis déjà au point ». Si tu sens dans ton coeur que tu ne marches pas par l'Esprit, ne perds pas de temps pour rentrer dans ta chambre et pour supplier Dieu de tuer en toi cette chair qui reste encore vivante pour que tu marches par l'Esprit, pour que tu sois agréable à Dieu. Prie pour toi-même. Demande la prière pour toi. Prie pour toi, mets-toi devant Dieu en disant : « Seigneur, je Te demande la grâce de me faire entrer dans une marche par l'Esprit en permanence, tous les jours ; un coeur humble et bien préparé à immédiatement écouter ta voix Seigneur quand Tu me parles ».

Un peu plus loin, il dit au verset 5 : « Ceux qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la chair ». Voilà un test pour savoir si tu marches selon la chair ou si tu marches selon l'Esprit. Est-ce que tu as de l'affection dans ton coeur pour les choses de la chair ? Du monde ? Pour les beaux vêtements, les parfums, les bijoux, les choses du monde, le cinéma, le sport ? Est-ce que tu as dans ton coeur de l'affection pour ces choses ? Et j'en passe ! Des choses du monde, il y en a plein ! Il y a le succès, l'argent, il y a la situation. « Ceux qui vivent dans la chair s'affectionnent aux choses de la chair. Ceux qui vivent selon l'Esprit s'affectionnent aux choses de l'Esprit ». Quelles sont les choses de l'Esprit ? C'est la Parole du Seigneur, c'est la présence de Jésus, c'est l'obéissance à la volonté du Seigneur, c'est le ciel qui nous attend, c'est le prochain avènement du Seigneur Jésus, c'est la crucifixion, c'est la Croix, c'est l'obéissance. « L'affection de la chair, c'est la mort, l'affection de l'Esprit c'est la vie et la paix ».Ecoutez la suite : « L'affection de la chair est inimitié contre Dieu parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu et qu'elle ne le peut même pas ». Ecoutez bien : si vous êtes attachés aux choses de la chair, vous ne pouvez même pas entendre la voix de Dieu et être transformés par l'Esprit du Seigneur. Vous ne le pouvez pas, c'est une impossibilité. Cela veut dire par exemple, que le message que vous entendez ce soir, ne peut pas pénétrer dans votre cœur, si vous marchez dans la chair, si vous êtes décidés à continuer à marcher dans la chair. Ce message ne peut même pas pénétrer dans votre coeur, il ne peut rien faire, aucun effet, même si intellectuellement vous le trouvez magnifique. Si vous marchez par la chair, ce message n'aura aucun effet dans votre vie et il ne pourra même pas en avoir. Les choses spirituelles ne peuvent être reçues que par quelqu'un qui est spirituel. Si quelqu'un est charnel, il ne peut recevoir que des choses charnelles et des messages charnels. C'est terrible de penser cela !

Alors la question est : comment une personne charnelle peut-elle s'en sortir ? La réponse est simple : Qui convainc de péché ? Le Saint-Esprit. Tu ne peux t'en sortir que si tu te places devant le Seigneur dans la prière, encore une fois, en disant : « Seigneur, ouvre-moi les yeux sur tous les domaines de ma vie où je suis dans la chair et où je marche dans la chair ». Mais cette démarche, beaucoup de chrétiens ne la font pas. Ils ne prient pas pour que Dieu les éclaire pour leur montrer. Mais ce n'est pas encore le plus grave. Le plus grave sont les chrétiens à qui Dieu a montré qu'ils marchaient dans la chair, mais qui ne veulent rien faire pour en sortir. Les premiers sont dans l'ignorance. Nous n'avons aucune excuse pour être dans l'ignorance si le Saint-Esprit nous pousse en permanence à faire la lumière. Le Seigneur, avec toute sa puissance de vérité nous a dit : « Le Saint-Esprit vous conduira dans toute la vérité, dans toute la lumière », il va nous éclairer sur notre marche, sur ce que nous faisons ! Donc le seul moyen de s'en sortir, c'est de supplier le Seigneur qu'Il nous ouvre les yeux sur l'état de notre coeur, maintenant, au moment où je vous parle. Au moment où je vous parle, il y a beaucoup de chrétiens qui se font beaucoup d'illusions sur leur vie spirituelle. Ils pensent être très spirituels, ils pensent être des serviteurs et des servantes de Dieu, qui font beaucoup de choses pour le Seigneur. Mais ils sont en plein dans la chair en permanence. C'est terrible car aucune de leurs oeuvres ne va subsister. Eux-mêmes ne subisteront, s'ils subsistent, qu'au travers du feu. Nous avons besoin de prier le Seigneur.

Si tu retiens une chose du message de ce soir, que ce soit ceci : prie, prie, prie davantage pour que Dieu te montre l'état de ta vie. Quand Il te l'aura montré, prie, prie encore pour que le sang de Jésus, la Parole du Seigneur et le Saint-Esprit fassent leur oeuvre en toi. Qu'ils te révèlent la beauté de la Croix, la beauté du sang de Jésus, de l'oeuvre de Jésus. Qu'ils te révèlent l'oeuvre que Jésus veut faire en toi, une sanctification complète et totale, dès maintenant. Dieu veut te donner tout cela. Il sera fidèle pour te donner ce que tu Lui demandes. Si tu dis : « Seigneur, montre-moi, fais la lumière et viens mettre à mort en moi tout ce qui est charnel parce que je veux marcher par l'Esprit. Je veux Te suivre et agir par l'Esprit. Je veux vaincre Satan et tout ce qu'il est en train de faire dans ma vie par le sang de Jésus et par la parole de mon témoignage, dans une vie consacrée et une vie ouverte à l'action de ton Esprit ».

Je reviens, pour terminer, à Apocalypse, au chapitre 12, par quoi j'ai commencé. Je relis, encore une fois, ce verset : « Ils l'ont vaincu ». Veux-tu la victoire ? Tous tes problèmes sont causés par l'action de Satan dans ta vie, qui essaie de te séduire, de te faire croire ce que tu n'es pas, ou de t'empêcher de croire ce que tu es. Il est en train d'utiliser toutes ses forces pour te vaincre. Voilà la parole d'encouragement que le Seigneur nous donne, Il ne nous dit pas : « Ils vont le vaincre », remarquez bien ce qui est dit : « Ils l'ont vaincu ». Cela veut dire que pour toi, il y a déjà une victoire qui a été remportée par le Seigneur et une victoire qui est possible dans ta vie parce que Dieu te l'annonce par prophétie biblique. Si tu veux faire partie des vainqueurs, la victoire est possible pour toi. Si tu ne veux pas faire partie des vainqueurs, aucune victoire pour toi. Mais si tu veux faire partie des vainqueurs, Dieu t'annonce d'avance que cette victoire est possible puisqu'elle est annoncée là. « Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'Agneau ». Ce sang qui parle de la mort de Jésus, de ta repentance à toi, des péchés que le Saint-Esprit t'a montrés. Ce sang qui a la puissance d'effacer ce péché et t'introduire dans le lieu très saint. « Et à cause de la parole de leur témoignage ». Ce témoignage vécu par ta consécration et par l'action du Saint-Esprit en toi pour te sanctifier, parce que tu l'as demandé au Seigneur de tout ton coeur.

« Applique l'Esprit, applique l'huile sur le sang, Seigneur. Ne laisse pas le sang non recouvert d'huile, mais applique l'huile sur le sang, Seigneur. Sanctifie-moi, je t'en prie, sanctifie-moi ». Et là, ton témoignage devient vrai. Tu n'as pas aimé ta vie jusqu'à craindre ta propre mort, mais tu as accepté la mort parce que tu as la haine de ta vie sur cette terre et tu ne peux pas être un disciple de Jésus si tu n'as pas la haine de ta vie sur la terre. Tu ne peux même pas être un disciple. Tu peux être un chrétien de nom, un fréquentateur d'église, mais tu ne peux pas être un disciple du Seigneur, tu n'auras jamais la victoire si tu n'as pas une vie consacrée au Seigneur de tout ton coeur. Tu n'as pas aimé ta vie jusqu'à craindre la mort. Mais cette mort, tu l'as désirée de tout ton coeur. Est-ce ton cas, ce soir ? Tu peux dire « oui », mais Dieu voit le fond de ton cœur. Si Dieu voit que tu es un menteur, tu peux dire : « Oui », comme ça, « Seigneur, je veux T'obéir. Tu le sais, Seigneur ». Mais Dieu ne te fait aucune confiance parce qu'Il voit le fond de ton coeur et Il sait que ce n'est pas vrai, si c'est le cas. Mais Dieu voit aussi quand c'est vrai, quand tu languis de tout ton coeur pour être débarrassé de cette vie mesquine, de cette vie charnelle, de cette vie dont Jésus ne veut plus parce qu'Il l'a clouée à la Croix. Si tu n'en veux plus, toi et que c'est le cri du fond de ton coeur, Dieu entend ce cri. Dieu va répondre en te donnant sa vie éternelle, sa vie abondante, le pardon, la sanctification, un changement complet à l'image de Jésus ; un changement complet, une guérison complète. Témoigne ! Témoigne de ce que Jésus a fait pour toi. Chaque fois que Jésus fait quelque chose pour toi, témoigne. Sinon, tu risques de perdre ce qu'Il t'a donné.

Il y a des chrétiens qui ont perdu leur guérison parce qu'ils n'ont jamais témoigné que Jésus les avait guéris et le diable en a profité. Dès que tu atteins un nouveau palier avec Jésus, que dans ta prière, il t'a exaucé, témoigne. C'est par la parole de ton témoignage, dis-le. « J'ai prié, Dieu m'a sanctifié de ce péché qui me poursuivait depuis des années. Il m'en a libéré. J'ai prié, j'ai reçu sa sanctification ». Dès le lendemain, tu témoignes, tu le dis. Ce n'est pas de l'orgueil de le faire. C'est la parole de ton témoignage qui va faire reculer Satan. Et ensuite, tu vas témoigner par tes actes. Je n'aimerais pas qu'on en reste là. Je suis un prédicateur de la Parole du Seigneur. Ma plus grande souffrance, en tant que prédicateur, c'est de voir la Parole de Dieu tomber à terre sans produire de fruit. Ma plus grande joie, c'est de voir des âmes devant moi, qui ont reçu cette Parole avec un coeur honnête et bon et qui disent : « Seigneur, maintenant, je vais m'attacher à mettre en pratique ce que j'ai reçu de bon ».

Alors, dans toutes ces choses, je suis concerné le premier.

« Seigneur, je Te prie de tout mon coeur pour que dans ma vie, Tu me révèles toujours par le Saint-Esprit la puissance du sang de l'Agneau et que Tu formes dans mon coeur ce caractère de l'Agneau, jusque dans sa perfection. Je Te supplie de me sanctifier jour après jour, de faire la lumière dans mon coeur, Seigneur, de me montrer comme Tu me vois, Toi, tout ce qui Te déplaît, tout ce qui sent mauvais à tes narines et que moi, je ne vois pas, ou je vois mal. Seigneur, je Te supplie de faire cette oeuvre dans mon cœur, de me remplir de cette connaissance d'en haut, de cette lumière qui vient d'en haut, Seigneur, afin que je Te présente mes péchés, mes défauts et que je puisse invoquer le sang de Jésus pour être lavé de ces choses. Que je puisse invoquer cette sanctification sans laquelle nul ne verra le Seigneur, invoquer l'action de ton Esprit dans mon coeur pour que j'en sois rempli, de cette onction merveilleuse qui vient sur un coeur repentant, sur un coeur qui désire T'obéir et qui désire marcher avec Toi. Seigneur, fais cette oeuvre dans mon propre coeur, je T'en supplie, rends-la parfaite. Dès ce soir, continue à travailler mon coeur, continue à travailler et à faire ta lumière, Seigneur. Je désire marcher avec Toi de tout mon coeur, je désire voir Satan vaincu complètement dans ma vie et dans la vie de ton Eglise, de mes frères et de mes soeurs. Je Te bénis, Seigneur, je sais que Tu entends cette prière et je crois en Toi. Je sais que Tu l'exauces et que Tu continueras à l'exaucer tant que le désir de mon coeur est puissant. Au nom de Jésus, mon Père. Amen ! »