Télécharger inHisgrace! | Chrétien et Mariage Facebook | YouTube | Twitter
Audio   Thèmes   Evangile   Blog

Prédestiné ou pas

par Sergeobee, 2018-08-10 11:00:00

Ebumbu se croit prédestiné au salut, Tchakounté invoque un rôle, bien que minimal dans le salut...

Les sempiternels débats entre :

- "once saved, forever saved" et "work your salvation with fear and trembling",

- entre "le destin" et le "libre arbitre"

Si je puis permettre, je trouve que ce débat particulier sur la prédestination (élection, perte du salut et tout ce que vous voulez) est non pas une perte de temps, mais ne sont pas en soi contradictoires en considérant la marche quotidienne du Chrétien, sans essayer de polémiquer.

- Si je ne suis pas prédestiné au salut, alors il existerait en moi quelque chose qui aurait pu me permettre d'être sauvé et Christ ne serait que les 99.99999% du reste du travail. Pourrait-on alors parler de grâce?

- Si je suis prédestiné au salut, 100% des personnes qui vont enfer, y vont par choix souverain de Dieu. La vie ne serait qu'un théâtre du Monsieur tout là haut?

Paul parlait du "naufrage dans la foi" (1 Tim 1.18) pour exprimer ces questionnements récursifs qui ne possèdent en eux, ni l'occasion de glorifier le Seigneur, ni celui de marcher dans la crainte et le tremblement. Et les débats incessants - alors que j'aime les débats généralement - sur ces problématiques, ici et dans le monde entier, nous détournent de Son retour (même la question sur Son retour est problématique pour certains).

En effet, opter pour une vision unilatérale, c'est mépriser la nature particulièrement tortueuse de l'homme, c'est croire qu'il ne pourrait se glorifier de lui-même dès qu'il en a l'opportunité au sujet de son salut, tout comme celle qu'il a de fouler une fois de plus, le salut chèrement acquis par le Christ.

L'Esprit Saint entrevoyant ces réalités, avait déjà prévu de nous instruire sur ce que doit être notre mentalité sur ces sujets :

"Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir." - Philippiens 2:12-13

Que tu sois certain d'être prédestiné ou que ta volonté d'accepter le Christ pour ton salut y joue un rôle, que sois marquée dans ton coeur, la conscience de Son retour imminent. Par exemple, si une soeur en Christ me dit "Serge, je suis d'accord pour qu'on se marie, toi et moi", je marcherai avec l'assurance de sa promesse pour le jour J. Devant la communauté, je ne saurais me vanter de l'épouser car c'est son "oui" qui a permis ce mariage. En même temps, si l'alliance n'est pas dans mon doigt, je ne suis tout simplement pas marié avec elle, peu importe la promesse. Et donc, je n'ai pas à "griller mes cartes" sous prétexte de sa promesse.

Pour ma part, bien qu'exagéremment loin du compte, je garde préciseusement la promesse de Son retour. C'est cela qui me pousse à la repentance quotidienne, qui me retient de faire comme tous mes semblables, de souffrir dans les injustices, de ne pas répondre à l'appel du monde, de satan. Je SAIS qu'Il reviendra me chercher et que ce n'est que Lui qui saura me rendre agréable à Lui. Ma vie ne consiste pas à l'Impressionner, mais à Le laisser m'émonder pour qu'enfin je porte du fruit spirituel (ce qui est très difficile pour moi, tout seul).

- Si je suis prédestiné, je n'ai plus peur de la mort. Le savoir m'oblige à ne trouver ma gloire qu'en l'Oeuvre permanente de Christ.

- Si je ne le suis pas, je ne peux compter que sur Lui pour la vie. Le savoir m'oblige à ne désirer que ce pour quoi Christ est mort et ressuscité: que je devienne semblable à Christ, à Son image

Quand je prie, je dis souvent ceci au Seigneur (et ça me va bien) ;

"Seigneur, je sais que si je me retrouve au Ciel, c'est parce que Tu as tout fait pour et que si je me retrouve en enfer, c'est que j'ai tout fait pour". Ainsi, je sais que tout fruit de l'Esprit est la grâce de Dieu et tout péché est entièrement ma faute.

Sachant que l'une des positions ou l'autre se tiennent et impliquent des comportements parfois, très opposés. Je me plais souvent à penser, paraphrasant le sage (l'Ecclesiaste), que Dieu a confondu l'homme pour qu'en tout point, Il demeure Dieu. Ceci n'est pas un exercice de réconciliation banal ou "pieux"; je crois juste que ça fait partie de ces choses que Paul décrivait quand il disait:

La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. - 1 Corinthiens 13.8-10

Cher(e)s frères et soeurs, avançons; la nuit es proche et le Maitre revient.