Pour l’amour des âmes

Si l’on crédite à plusieurs enfants de Dieu la recommandable intention biblique de gagner des âmes pour le Seigneur, cela devrait être pour le but de voir « non la parole des hommes, mais la Parole de Dieu, opérer en ceux qui croient… qu’ils marchent d’une manière digne de Dieu qui les appelle à Son propre Royaume et à Sa propre gloire. »(1 Thess 2.12-13). Tout autre objectif n’est que charnel (statistiques, m’as-tu-vu, humanisme, ignorance, diabolique, etc.). Tout étant grâce, le prédicateur de l’Evangile, ç-à-d vous et moi, doit respecter les principes simples de ce service à Dieu.

Ou vous avez le fardeau pour les âmes ou vous ne l’avez pas. Il n’existe pas de personnes spéciales pour annoncer l’Evangile; tout enfant de Dieu doit le faire, d’une manière ou d’une autre, bien souvent au milieu des combats et des épreuves. Et si grâce nous est faite de ne pas subir de persécutions fatales, il faut encore éviter de tomber dans les multiples pièges qui guettent le messager de l’Evangile, comme au temps de Paul et ses compagnons ((1 Thess 2).

Séduction, flatterie, ruse

Consciemment ou pas, il est très facile de tomber dans ce piège qui consiste à « aider » le Saint-Esprit pour convaincre un homme de son besoin de Jésus-Christ. Généralement, on lui fera miroiter le succès, la guérison et choses semblables. Par des subterfuges de l’ordre des techniques de marketing et autres procédés psychologiques, on essaie de convaincre. Sauf que tout cela parle à l’intellect, mais ne touche pas le coeur. Il n’ y a que le Saint-Esprit qui puisse le faire et Il n’a pas besoin qu’on l’aide pour cela. Prêchez l’Evangile dans sa simplicité et laissez le Saint-Esprit faire son travail et permettre au Père d’attirer vers le Fils, qui Il veut. Ne cherchez pas à utiliser des moyens ou des techniques en vue de plaire aux hommes, pour les mettre à l’aise selon leurs pensées charnelles. Et n’appelez pas ça, comme on le fait trop souvent, « sagesse ». C’est de la compromission doctrinale dont nous nous rendons coupables en agissant ainsi.

Mais comme nous avons été approuvés de Dieu pour que l’évangile nous fût confié, nous parlons ainsi, non comme plaisant aux hommes, mais à Dieu qui éprouve nos coeurs. 1 Thess 2.4

Gloire et faveurs humaines

S’il ne fallait retenir qu’un, ce serait ce motif abominable de la recherche de gloire. Le Seigneur jugera sévèrement plusieurs prédicateurs et hommes de pupitres, y compris les chantres et présentateurs radio/TV/Site web/presse, très sévèrement parce qu’ils auront détourné l’honneur qui est dû à Dieu à leurs propres dépens. Combien de fois, avons-nous écouté et vu des responsables Chrétiens prendre l’honneur dû au seul Christ. Pas toujours de façon ostentatoire, mais en passant par des arguments comme « C’est l’oint de l’Eternel ». Au nom de ces arguments manipulateurs, ils ont contraint psychologiquement leurs membres à leur accorder plus que des faveurs, des tributs (impôts) déguisés en « bénédictions ». Par motif de cupidité et impur, on a dépouillé la veuve et l’orphelin; Dieu ne laissera pas impuni le mécréant.

O prédicateur du Très-Haut, enfant de Dieu racheté par Son propre sang, qu’il n’en soit pas ainsi dans ta vie. Souviens-toi que Dieu a juré par Son nom:

« Je suis l’Éternel: c’est là mon nom; et je ne donnerai pas ma gloire à un autre« . Esaie 42.8

Au lieu d’user du fait qu’ils étaient apôtres de Christ et réclamer des droits, Paul et ses compagnons ont travaillé de leurs propres mains, sans être à la charge de qui que ce soit, tout en restant fidèles à l’Evangile de Dieu. Leur unique but était de préserver l’Evangile de toute connotation humaine. Car l’Evangile à lui seul, « est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit » (Rom 1.16). Au contraire de la dictature de plusieurs soi-disants hommes de Dieu, ils ont manifesté de la douceur envers ceux vers qui le Seigneur les a envoyé. Pas par faiblesse d’esprit, mais par cette attitude provenant de l’Esprit qui encourage les autres à venir vers vous, tout en sachant que vous ne dérogerez pas au vrai Evangile.