Pourquoi aimons-nous tant les ténèbres?

Or c’est ici le jugement, que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs oeuvres étaient mauvaises car quiconque fait des choses mauvaises hait la lumière, et ne vient pas à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient reprises; mais celui qui pratique la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, qu’elles sont faites en Dieu. – Jean 3.19-21

La lumière. La lumière de Christ.

Naturellement, nous avons des envies et des désirs dont nous pensons que cela nous rendraient plus heureux, plus joyeux. Sinon, pourquoi Dieu nous aurait-Il donné l’intelligence et cette capacité à se projeter dans l’avenir? N’est-ce pas bien Lui qui nous a créé avec le libre-arbitre ? Il nous a même affranchis afin d’être libres. Mais libres de quoi?

Libres de ne pas pécher

On ne le dira jamais assez. La langue méchante, le regard pervers, la méditation fourbe sont des choses que Dieu ne veut pas. Il y a pas plus hypocrite que de savoir ce qui déplaît à Dieu et de le faire quand même.

Car vous, frères, vous avez ete appelés à la liberté; seulement n’usez pas de la liberté comme d’une occasion pour la chair, mais, par amour, servez-vous l’un l’autre;

Gal 5.13

Cela dit, aucun péché, notamment les hommes avec les questions sexuelles et les femmes avec les médisances, n’est impardonnable devant Dieu. La vérité c’est que la tristesse qui vient de Dieu produit une repentance (elle aussi venant de Dieu) suffisante pour nous permettre de crier au Sauveur et retrouver la joie de la communion avec Celui qui a donné Sa vie pour nous.

Si vous aimez Christ, présentez votre péché à Sa Lumière, Il vous restaurera.

Libres de ne pas faire notre volonté propre

Le danger est plus grave ici. Car, une vie de prière, de méditation et de communion fraternelle ont tôt fait de nous donner l’illusion que nous menons le bateau de nos vies. Personne n’est exclu de la tentation. Surtout celle qui consiste à prendre la place de Dieu dans le choix des décisions que nous prenons. Cette attitude peut avoir plusieurs sources, toutes mauvaises, comme ne pas avoir le temps de soumettre son sort à Dieu, d’utiliser la sagesse humaine, de se fier évangéliquement aux paroles d’un homme influent, etc. Mais bien souvent, cela est issu du fait que nous ne voulons pas éprouver nos pensées à la Parole de Dieu. Ce frère, cette soeur que nous voulons épouser, cet emploi que nous convoitions, ce projet auquel nous aspirons, cette activité ecclésiastique dans laquelle nous nous investissons, révèlent souvent nos envies charnelles d’être appréciés par les hommes ou d’assouvir quelques penchants libidineux. Apprenons à taire la voix de notre chair pour la soumettre à l’Esprit de Dieu, surtout quand ça fait mal.

Ainsi dit l’Eternel: Maudit l’homme qui se confie en l’homme, et qui fait de la chair son bras, et dont le coeur se retire de l’Eternel!

Jeremie 17-5

Si vous aimez Christ, présentez votre volonté à Sa Lumière, Il vous éclairera.