Consécration

Une foi simple

La foi naît et se construit avec le Parole de Dieu lorsque nous la lisons ou que  nous l’entendons prêcher. Or trop souvent nous essayons de la comprendre intellectuellement en cherchant à savoir ce qu’elle veut dire. Or elle ne veut pas dire autre chose que ce qui est écrit. Par exemple, beaucoup souffrent de culpabilité au sujet de leur passé, de fautes, de péchés aux conséquences parfois très graves, tout simplement parce qu’ils ne prennent pas Dieu au mot dans la Bible. Pourtant Dieu dit :

C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, Et je ne me souviendrai plus de tes péchés. Esaïe 43:25

L’apôtre Jean a aussi écrit :

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 1 Jean 1:9

Et encore :

Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste.
Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. 1 Jean 2.1

Autant de fois que cela est nécessaire, car Dieu ne se lasse pas de pardonner :

Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve; Invoquez-le, tandis qu’il est près.
Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées; Qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Esaïe 55.6,7

Certains disent : « C’est trop facile ! »

Pas si nous sommes sincères et souffrons réellement de notre souillure.

Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. Hébreux 10.19-22

Ceci est un exemple, mais il en est de même pour toutes les paroles de Dieu. Notre problème c’est que notre foi n’est pas assez simple, elle s’embarrasse toujours de « mais … ». C’est ce que le diable à suggéré à Eve : Dieu a-t-il réellement dit ? Pour construire une fois simple il faut lire les Ecritures avec simplicité, sans chercher midi à quatorze heures, mais en comptant sur l’aide du Saint-Esprit  qui a inspiré les auteurs des textes de la Bible.

Un autre problème réside dans la façon dont ceux qui prêchent ou enseignent  commentent ou interprètent les textes bibliques. Il y a des prédicateurs qui se croient obligés de donner leur propres explications de ce que « Dieu aurait voulu dire ». Ils « coupent les cheveux en quatre » et finissent par tordre le sens des Ecritures à force de spéculations théologiques ou intellectuelles. Or, et je le répète, Dieu parle pour être compris de tous, simplement et si il y a des choses qui nous semblent difficiles à comprendre, laissons au Saint-Esprit le soin de nous les révéler en son temps. La simplicité de la foi, ne veut pas dire une foi aveugle, mais une foi saine qui élimine les vaines spéculations, les questions oiseuses et les folles discussions, pour trouver sa force dans ce que Dieu nous révèle par ses œuvres et sa Parole écrite et inspirée, en tenant compte de cet avertissement :

Les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi. Deutéronome 29:29

Le vrai croyant ne va pas plus loin que ce que Dieu dit. (1 Corinthiens 4.6) Il ne s’engage pas dans des spéculations hasardeuses et s’il ne comprend pas tout, il demeure confiant dans la sagesse de Dieu.

 

Source : https://www.pasteurweb.org/Etudes/Meditation/LaSimplicite.htm

Voir aussi