Doctrine

Une génération méchante et adultère demande des miracles

« Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens prirent la parole, et dirent : Maître, nous voudrions te voir faire un miracle. Il leur répondit : une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui du prophète Jonas » (Matthieu 12 : 39).

D’après Jésus ceux qui demandent un miracle forme la génération méchante et adultère. Cependant, il me semble que c’est la demande la plus forte dans l’église d’aujourd’hui et qui pousse certains prédicateurs de l’évangile à troquer leur appel à la fidélité au message de la croix contre des faux dons spirituels dont la source à n’en pas douter est occulte ou je dirai relève même de la sorcellerie. Aussi voyons-nous de véritables séducteurs de foules à la solde de Satan manifester des faux miracles et prodiges.

L’ennemi sachant que le Seigneur confirme sa parole par des signes et des miracles et que l’Esprit donne ce pouvoir aux chrétiens s’est attelé à la contrefaçon dans l’unique but non seulement de tromper mais aussi de semer la confusion, la méfiance, les hésitations allant jusqu’au rejet des véritables dons de signes et de miracles accordés par Dieu à son peuple au travers d’instruments humains que sont les enfants mêmes de Dieu. Et Jésus n’a pas manqué de nous avertir que la séduction du monde en général et du peuple de Dieu en particulier passera par là lorsqu’il affirmait : « plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens…Car il s’élèvera des faux christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. Voici, je vous l’ai annoncé d’avance » (Matthieu 24 : 11 ; 24 – 25).

Une des raisons et pas des moindres pour laquelle l’ennemi s’acharne à produire les signes, les prodiges et les miracles est de faciliter l’irruption de l’Antichrist. C’est ce que Paul nous explique dans sa deuxième épître aux Thessaloniciens :

«V1 pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et de notre réunion avec lui, nous vous prions frères,V2 de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par une parole, ou par une lettre qui semblerait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était là.V3 que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant et qu’on ait vu paraître l’homme impie, le fils de la perdition,V4 l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore ; il va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu.V5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous ?V6 Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps.V7 Car le mystère de l’iniquité agit déjà : il faut seulement que celui qui le retient ait disparu.V8 Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il écrasera par l’éclat de son avènement.V9 L’apparition de cet impie se fera par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers,V10 et avec toutes les séductions de l’iniquité(ou de l’injustice, ce qui n’est pas conforme à la vérité), pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés.V11 Aussi Dieu leur envoie-t-il une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge,V12 afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés » (2Thessaloniciens 2 : 1 – 12).

On comprend alors mieux le sens des paroles de Jésus : « une génération méchante et adultère demande un miracle ». Cette génération qui demande un miracle est méchante parce qu’elle rejette la vérité, cette vérité qui régénère (1 Pierre 1 : 22), qui produit la justice et la sainteté (Éphésiens 4 : 24). Cette vérité qui est la grâce, Christ la parole faite chair (Jean 1 : 14), qui suscite la foi qui sauve, parce que « la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend, vient de la parole de Christ » (Romains 10 : 17).

Une des raisons et pas des moindres pour laquelle l’ennemi s’acharne à produire les signes, les prodiges et les miracles est de faciliter l’irruption de l’Antichrist.

Ceux qui demandent un miracle ne veulent pas croire Dieu sur parole. Ils disent au Seigneur où est la preuve que tu es la vérité, que tu dis la vérité et que tes œuvres sont la vérité. Même pour nous qui sommes êtres humains ceux envers qui nous avons du respect, nous n’osons pas leur dire quand ils nous disent certaines choses, à moins que tu nous en donne des preuves nous ne te croyions. C’est bien le refus de reconnaître la vérité qui appelle au changement qu’on demande un miracle. C’est la foi qui justifie et non pas les miracles. Faites attention aux chasseurs de miracles. Ce ne sont jamais des gens qui ont la foi ferme en Dieu. Ce sont des prostitués, des gens qui sont attachés à leurs idoles qu’à Dieu et ces idoles ce sont ces choses qu’ils désirent, ils les aiment si bien qu’ils exigent de Dieu les accorde avant que eux ne lui obéissent. Ils placent premièrement ces choses avant Dieu et l’obtention de ces choses priment sur la soumission à Dieu. Ils veulent parfois manipuler Dieu. C’est pourquoi Ézéchiel 14 : 1 – 5 Dieu dit : Ils ne seront pas exaucé comme ils le désirent et Jacques le souligne dans Jacques 4 : 1-7.

La parole de Dieu nous enseigne clairement à travers l’exemple des Juifs sortis d’Egypte et du temps de Jésus que les miracles ne sont pas ce qui produisent la foi. Ce ne sont pas les miracles qui produisent la foi. C’est le contraire qui est enseigné par la parole de Dieu. C’est parce qu’on a la foi que les miracles sont accomplis, puissent qu’ils sont la réalisation de la parole que le croyant a reçu par l’Esprit de Dieu qui est sa puissance. Si les miracles produisaient la foi, de tous ceux qui sont sortis d’Egypte, pourquoi n’y a-t-il eu que deux seulement Josué et Caleb qui sont entrés dans la terre promise ? Il faut d’abord la foi : « croyez que vous l’avez reçu et vous le verrez s’accomplir » (Marc 11 : 24). Les miracles confirment la Parole. Par conséquent la réception de la parole précède les miracles. Car, c’est cette parole qui a été reçue que l’Esprit accomplit, qu’il réalise ou matérialise dans la vie de celui qui l’a reçue. Ce qu’on croit, c’est ce qu’on verra s’accomplir dans sa vie. Et ce qu’on croit, c’est ce que Dieu dit.

La caractéristique des chasseurs de miracles c’est qu’ils apprennent toujours mais sans parvenir à la connaissance de la vérité. Ils réclament toujours un miracle après un autre. Même s’ils voient un miracle, ils ne pourront jamais faire confiance en Dieu. Ceux qui veulent toujours des preuves de la part de Dieu avant de lui faire confiance, ne peuvent jamais avoir la foi. On le voit non seulement dans le ministère de Moïse, mais aussi dans celui de Jésus. Une fois après que Jésus ait la veille multiplié du poisson et des pains pour une foule, cette même foule lui dit quel miracle fais-tu pour que nous te croyions ? Comme si ce qu’elle avait le jour d’avant n’en était pas un : « quel miracle fais-tu donc, lui dirent-ils, afin que nous le voyions et que nous croyions en toi ? Que fais-tu ? » (Jean 6 : 30).

C’est la parole de Dieu qui est confirmée par des miracles et non le faux évangile (Marc 16 : 16-20) Et c’est bien par la prédication de la foi que Dieu produit les miracles et les prodiges : Galates 3 : 3-5). D’où viennent donc les miracles des faux prophètes et des faux docteurs qui n’enseignent pas la parole de Dieu à son peuple ? Nous savons d’après la parole de Dieu qu’un faux évangile lie celui qui l’accepte à un faux esprit et à un faux Christ (2 Corinthiens 11 : 4). C’est donc clair que leurs miracles viennent des esprits séducteurs.

 

Source : http://leverbededieu.centerblog.net/

Voir aussi